Hocine Ziani
scènes de la vie saharienne dans tout leur faste et leur splendeur
 
un lieu de rencontre
pour l'Art et de Créativité…
informations sur l'artiste
 
les textes sont présentés avec les langues proposées par l'auteur
profil
salle peinture
الجزائر (Algérie) 




français
Hocine Ziani est né en 1953, en Algérie, vit et travaille en France.
Artiste autodidacte, professionnel depuis 1978

pour envoyer un message à l'Artiste

 

galerie principale


critiques et commentaires

français
La vie d'Hocine Ziani se lit comme un roman, voire comme un conte de fées. Né en Algérie il y a quelque cinquante ans, d'une famille modeste, vivant dans un village et une région qui ne l'étaient pas moins, il n'avait a priori aucune raison pour devenir un jour l'artiste à la renommée internationale qu'il est devenu. Sauf que le petit gamin qu'il était avait une seule et unique passion, qui lui a valu d'ailleurs de subtiliser des craies de couleurs à l'école du village pour pouvoir dessiner, dessiner à tout prix et partout. Il avait pour sujet la nature et le village de son enfance, les habitants de ce village, sa propre famille, et ses croquis se sont multipliés à l'infini. A l'écart de toutes les influences culturelles, Hocine Ziani s'est construit, patiemment, à force de ténacité et de persévérance, une personnalité et une manière de peindre bien à lui. Toute sa vie, Hocine Ziani a travaillé à perfectionner son art, à affirmer son style, mêlant dans ses toiles le réalisme ou l'hyperréalisme des premiers plans à une semi abstraction qui occupe le fond de sa composition. Il est avant tout peintre de son Algérie natale, et de la lumière si particulière qui y règne. Il en a retracé tous les aspects, des grandes scènes de batailles qui lui ont été commandées par le gouvernement, et qui l'ont amené à recalculer perspectives, couleurs et compositions, afin d'éviter à tout prix les répétitions qu'il abomine, aux scènes les plus simples de la vie quotidienne. Hocine Ziani s'est essayé à tous les genres : portraits, natures mortes, paysages, peinture d'histoire, fantasias, scènes de la vie saharienne dans tout leur faste et leur splendeur, comme dans leur plus extrême simplicité. Peu à peu, au fil des ans, Ziani est allé vers plus de dépouillement et d'épuration, se rendant compte que trop de détails, de personnages ou d'objets tue la vision d'ensemble et affaiblit la composition. Il a alors cultivé le contraste entre premier plan et second plan, faisant s'évanouir celui-ci dans une poussière lumineuse semblable à un mirage. Ses œuvres en ont acquis une force et une puissance évocatrice sans pareille.

english
Hocine Ziani's life can be regarded as a novel or even as a fairy tale. Born in Algeria about 55 years ago from a very humble family, brought up in the same surrounding, there were no reasons whatsoever for him to become the international famous artist he is now. Except that as a little boy he had one and unique passion- which forced him to steal pieces of chalk from his school- drawing, drawing at all cost and anywhere. Nature, his childhood village, its inhabitants and his family were his favorite subjects, which he has reproduced over and over. Out of tenacity and perseverance and far from any cultural influence, Hocine Ziani has developed his personality and a way of painting proper to him. Ziani has worked his life long to improve his art, to impose his style, mingling the realism and hyperrealism of his foreground to the abstract aspects we can see in the background. Above all he is the painter of his native Algeria, of its particular light and shades. He has painted all the aspects of it, from the huge battle scenes which were ordered by the government and where he has mastered the perspective, the color and the composition to avoid repetitions, to the most simple scenes of everyday life. Hocine Ziani has tried all styles: portraits, still-life, landscapes, historical paintings, fantasias, the splendor as well as the extreme simplicity of life in the Sahara. Little by little through the years Ziani has aimed at more sobriety and simplicity realizing that too many details, characters or objects would block the overview and weaken the composition of the painting. He has worked on the contrast between the foreground and the background having the latter faint into a luminous dust resembling a mirage. His work has thus gained in strength and power that are unequalled.

Clara Pozniakoff
french art critical
2005