Saïd Hidjeb Mohammed
j’exprime mes idées comme je me les exprime à moi-même
 
un lieu de rencontre
pour l'Art et de Créativité…
informations sur l'artiste
 
les textes sont présentés avec les langues proposées par l'auteur
profil
salle peinture
الجزائر (Algérie) 




français
Né le 18 juin 1983, à Tazmalt, wilaya de Béjaïa petite Kabylie (Algèrie) je suis l’aîné d’une famille modeste, père maçon et mère femme au foyer, enfant précoce, d’une curiosité sans bornes, j’ai commencé à dessiner et à sculpter de petites choses très tôt
J’ai fait des démarches pour passer le concours d’entrée à l’école des beaux arts, mais je n’ai jamais mis les pieds aux beaux arts déjà faute de moyens financiers et puis préférant suivre ma propre voie.
Et en 2002 j’ai découvert R-Magritte au cours d’une surprenante anecdote, c’est un ancien prof des beaux arts ami de mon père qui m’a demandé de lui apporter mes toiles pour voir, et c’est la que Mr C me dit « tu aimes bien Magritte hein ? » alors j’ai avoué que je ne sais qui c’est ! Et c’est comme ça que j’ai fait des recherches sur Magritte d’abord, puis sur le mouvement surréaliste, et les autres mouvements voisins comme DADA, bien que les dogmes du surréalisme me sont complètement étrangers, je crois que c’est à partir de là que j’ai eu la révélation de ma voie picturale et intellectuelle aussi ! A partir de 2003 faute de moyens toujours ^^ je me suis fabriqué moi même un chevalet, et c’est toujours moi même qui fais mes toiles de A à Z, les châssis, les préparations tout quoi !
J’ai participé à plusieurs expos collectives, et organisé deux personnelles en 2004 au centre culturel de Bejaia, mais les meurs de mon pays forment un énorme obstacle, avec une culture artistique étant sur tout, pour ne pas dire exclusivement porté sur la décoration et l’artisanat populaire, ou bien sur la calligraphie arabe… ! Je suis ma propre voie, comme mon instinct et mon jugement me le dictent, mon œuvre évolue au gré de mes découvertes, et de mes étonnements constants de ce monde qui mute si vite …
je travail avec une matière pas évidente à maîtriser, c’est la laque industrielle (celle des carrosseries de voitures) au début c’était juste pour m’exercer avec une matière pas trop chère, et j’ai fini par aimer cette peinture, avec des lacunes serte, due à sa prise violente et très rapide, et elle ne supporte pas trop de couches comme la l’huile ou l’acrylique^^ ce qui fait qu’il vaut mieux arriver à ce qu’on veut avant trois couches sinon c’est foutu…mais d’une robustesse à toute épreuve, les couleurs ne bougent pas, sèchent assez vite…, j’ai peint plus de 200 toiles de puis 2004, là il y a au moins 120 dans mon atelier^^.
Je crois que ma peinture et une méditation sans repères, les titres de mes toiles sont tantôt dans le sens de l’image donc descriptifs ou complémentaires , tantôt comme des pièges pour égarer le spectateur et le forcer à réfléchir par lui-même, à délaisser ses préjugés, d’ailleurs je crois que c’est ça le secret de l’inspiration, je veux dire que c’est quand tout d’un coup un de nos préjugés vole en éclats et nous laisse entrevoir une autre réalité, peut être un peu plus proche de la vérité, plus proche de notre vérité, une vérité qui n’est jamais absolue, mais ayant le privilège d’être la notre !…
L’image et un puissant outil, mais tellement galvaudé de nos jours qu’il est dur de toucher un public complètement hypnotisé par les medias, j’ai des œuvres provocantes serte, mais loin de moi l’idée de provoquer pour la provocation ! Je crois que j’exprime mes idées comme je me les exprime à moi-même !

pour envoyer un message à l'Artiste

 

galerie principale