Gilles Le Corre
découvre la peinture, d'abord chinoise, au hasard des escales et des rencontres
 
un lieu de rencontre
pour l'Art et de Créativité…
informations sur l'artiste
 
les textes sont présentés avec les langues proposées par l'auteur
profil
salle illustrations et bandes dessinées
France (France) 




français
Né à Nantes en mars 1950.
Quitte très jeune la folie furieuse familiale pour devenir marin.
Découvre la peinture, d'abord chinoise, au hasard des escales et des rencontres. Commence ainsi à peindre dans les années soixante-dix. Mille métiers, puis, en 1987, se plie à la nécessité de se consacrer entièrement à la peinture .
Ateliers à Nantes, puis Paris, de 1986 à 1990, dernière escale en date à Talmont saint Hilaire, Vendée..
Épouse Cat, le modèle préféré, en 1984, une fille épatante naît en 1986.
Pratiquant depuis longtemps la calligraphie romaine, depuis 2007 il dessine et réalise des polices pour ordinateur, d'abord pour son usage personnel, puis mises en ligne vers le début de 2008 sous le nom de GLC foundry.

pour envoyer un message à l'Artiste

 

galerie principale



galerie details


critiques et commentaires

technique
Depuis ses débuts dans les années 70, à toujours travaillé sur papier, papiers chinois, papiers récupérés ... traités de diverses manières, dorés, vernis, actuellement préparés à l'huile de lin et acrylique.
Tous les moyens sont bons ensuite pour travailler : huile, acétate de polyvinyl ( Copol industriel ) et pigment, crayon, pastel, fusain, encre, aquarelle, etc... le plus souvent employés conjointement.
Ici, le papier huilé , puis repassé, est coloré au Copol, le travail est ensuite mené au crayon, carré Conté, sanguine, fusain, craie... parfois rehaussés au Copol à nouveau.
Depuis mars 2004, les fonds sont retravaillés à l'aquarelle.
En dehors des études et travaux préparatoire, format unique : 75 X 110 cm.
Papier non vergé, à grain fin, assez léger ,120 à 130g
Pas de titre, seulement un numéro de série (par exemple “Série 3 N°3”).
Datés généralement en bas, au milieu, sous la forme année/mois (en chiffre arabe ou romain, le plus souvent arabe depuis 2003)